INTERSTICES

            Une exposition théâtrale et sonore

[2010]

Mise en scène : Naïma Taleb.

Texte : Habitants du quartier de la Porte de Montmartre et Seyhmus Dagtekin.

Présentation du spectacle :

 

Interstices est le fruit d’une rencontre entre les habitants de la Porte Montmartre et la Compagnie Résonances. Il est un espace poétique construit autour de trois moments : écriture avec les habitants, écriture dans la cité et un atelier de photographie avec les habitants. Trois moments de questionnement autour de « Comment je vois ? Comment je suis vu ? ».

La particularité de cette démarche artistique est de partir du récit, de la parole poétique et du regard des habitants, jeunes, adolescents, adultes  et enfants qui fréquentent la compagnie.  Naïma Taleb et Seyhmus Dagtekin font émerger ainsi une matière qui devient le contenu du spectacle.

 

Une première période de travail a abouti à une exposition sonore et photographique d’Interstices, square Marcel Sembat (18ème arr.) en juin 2007 : prises de vue des habitants donnant accès à des parcelles de leur espace urbain.

Une installation sonore est présente afin d’écouter des fragments de leurs textes dits par des acteurs, via des téléphones mis à disposition.

Le quartier vu par les enfants

L'exposition propose une partie des photographies réalisées et choisies par les enfants lors de l’atelier de lecture photographique proposé du lundi 30 octobre au jeudi 2 novembre par la Compagnie Résonances.

L’atelier s’est déroulé ainsi : balade photographique dans le quartier jusqu’aux puces, de manière instinctive les enfants ont pris en photo des éléments de leur paysage avec pour seule contrainte le cadre imposé par l’appareil.

Travail de restitution en dessin de leur impression, moyen de parler du quartier avec un langage qu’il maîtrise.

Visite de l’exposition de R.Doisneau à l’hôtel de ville, la discussion qui a suivi a permis de parler du choix des photos par rapport à la thématique de l’exposition, parler de la scénographie du lieu.

 

Le travail sur le choix des photos a été fait en commun par les enfants en aillant pleinement conscience de montrer l’adéquation entre leur vision de leur quartier et l’image photographique qu’ils présentaient dans l’optique d’une exposition. Chaque photo choisie a été nommée.

 

  

Extrait du spectacle :

"Je me mets à côté de tout le monde. Je pose ma canne à mes côtés, mes pièces à côté de ma canne. On ramasse mes pièces et ma canne sans me voir. Je fais exprès de me mettre face à tout le monde. Je choisis mes angles, mes effets. Je demande avec une certaine précision ce que j’ai à demander. Mais personne ne me voit. Je fais un peu de bruit, je dérange de ma canne le voisinage, j’interpelle. Mais personne ne s’arrête. Comment dire que j’existe alors ? Et même si je rêvais, à qui dire mon rêve ?"

 

Edition : Ce travail fait objet d’une publication sous forme d’extraits dans  la rubrique Nouveaux territoires du poème de la revue « Aujourd’hui Poème » n°85 et 86 nov.déc. 2007 : Interstices n°1 et n°2

Répétition du spectacle à la compagnie Résonances

COMPAGNIE RESONANCES

La Compagnie Résonances

8, rue Camille Flamarion 75018 Paris 

01 44 85 53 86

Direction Naïma Taleb

 

n°siret:411 125 503 000 44

Licences d'entrepreneur de spectacles 1, 2 et 3

Association agréée Jeunesse et Education Populaire